ISABELLE BOULAY, STAR SENSIBLE

Perfectionniste, (Son photographe attitré n’est autre que Peter Lindbergh) immensément professionnelle, comme toutes les grandes, elle maîtrise tous les registres.

Isabelle Boulay a été distinguée, au tout début de sa carrière, au festival de Granby, où elle remporte le prix d’interprétation. Et le fait qu’elle ouvre le festival arrageois 2018 aux côtés de Pierre Fortier, directeur de ce même festival, donne la tonalité et la dimension de la semaine québécoise proposée par didouda cette année.

Star internationale, détentrice de 19 Félix et de 2 Victoires de la musique, elle détient le record, avec Céline Dion, de la chanteuse ayant le plus souvent remporté le prix de  l’Interprète féminine de l’année.

La chanteuse jalonne sa carrière de ses rencontres avec les plus grands : Gilbert Bécaud, Charles Aznavour, Serge Lama, Francis Cabrel, Serge Reggiani, Johnny Hallyday…Son album « En vérité » est N° 1 des ventes francophone au Canada en 2017. Réalisé par son complice Benjamin Biolay, c’est un véritable kaléïdoscope de chansons écrites par une véritable dream team : Julien Clerc, Alex Nevsky, Cœur de Pirate, Raphaël, Benjamin Biolay…

Perfectionniste, (Son photographe attitré n’est autre que Peter Lindbergh) immensément professionnelle, comme toutes les grandes, elle maîtrise tous les registres : de la comédie musicale à l’intimisme épuré façon jardin japonais où elle révèle mieux que nulle part ailleurs la finesse et l’art de la nuance de son interprétation.

Ce sera l’équation de la soirée du 16, au casino d’Arras. Un grand rendez-vous de ce festival « Faites de la Chanson » aux couleurs du Québec.

«Exemplaire. Légitime. Senti, ça s’entend tellement.» — Le Devoir

Event List